Expressions des groupes politiques

Cette page est réservée à la publication des tribunes parues dans le bulletin municipal Taverny Mag.

 Retrouvez ici les publications électroniques du Taverny'Mag

Tribunes publiées dans le N° 30 - Septembre/Octobre 2020

Les propos des différents groupes politiques n’engagent que leurs auteurs


Groupe de la MAJORITÉ

POUR TAVERNY, ALLONS PLUS LOIN !

La grave crise sanitaire et économique que nous traversons appelle à la mobilisation générale et à l’engagement de tous au service de la collectivité et de ses habitants pour que, tous ensemble, nous nous relevions de cette éprouvante épreuve.

Alors que nous devrions ainsi travailler à impulser une vraie vision pour notre commune et son avenir à long-terme, à mettre en place des projets qui fédèrent la population et suscitent espoir et enthousiasme, à relancer l’activité et le dynamisme du territoire, force est de constater que notre opposition semble vouloir s’enliser dans le dogmatisme. Le cas le plus flagrant reste notre future piscine olympique intercommunale.

Comment peut-on s’opposer, soi-disant au nom de l’écologie, à un équipement moderne qui remplacera deux piscines vétustes (celles de Taverny et de Saint-Leu-la-Forêt, datant du début des années 1970), aujourd’hui très énergivores, qui sont des passoires thermiques et qui nécessiteraient à elles deux des dizaines de millions d’euros pour être entièrement rénovées ? Comment peuton s’opposer, au nom de l’accès à tous, à une piscine qui sera accessibles aux personnes porteuses de handicap et à mobilité réduite (contrairement à la piscine actuelle) ? Comment peut-on décemment affirmer que moins de personnes pourront en profiter alors que les futurs bassins de cet équipement seront plus grands que les bassins des deux piscines actuelles réunis ?

Comment peut-on remettre en cause l’utilité d’un tel équipement alors qu’aucune piscine à vocation sportive n’existe dans la vallée de Montmorency (une seule dans le département : à Sarcelles) et que les clubs de Taverny et de Saint-Leu sont limités dans leur progression ?

Cette future piscine olympique intercommunale n’est pas une simple piscine supplémentaire au sein de l’agglomération, comme la décrit caricaturalement notre opposition. Elle s’inscrit au contraire dans la dynamique des Jeux Olympiques 2024 et fera la fierté de notre territoire, tout en étant un équipement plus écologique et plus économique que les deux piscines actuelles.

Penser et travailler à un aménagement plus sobre et plus responsable de son territoire n’interdit pas d’avoir de l’ambition pour lui et de faire preuve de pragmatisme en mutualisant des projets. C’est tout le rôle des élus locaux de faire triompher cet équilibre, avec l’intérêt général en ligne de mire, et nous nous y employons quotidiennement !

 

Groupes de l' OPPOSITION

CHANGEONS D'ÈRE À TAVERNY

Changeons d’Ère n’est pas l’opposition systématique que la majorité dénonce.
Les élus de Changeons d’Ère sont accusés d’être contre tout ! Contre la culture, contre le sport, contre les personnes en situation de handicap ! La majorité a pris cette habitude pendant la campagne : diaboliser en tombant dans la caricature et dénigrer les personnes plutôt que débattre sur les idées. Mais la campagne est terminée : finis les tracts racoleurs (par exemple « Halte aux menteurs ») et bienvenue aux délibérations en conseil municipal, dont les résultats sont publics.

Lors des trois premiers Conseils municipaux, nous avons voté POUR dans 85 % des cas. Nous avons salué l’aide aux habitants de Beyrouth et l’organisation du forum des associations malgré la période compliquée.

Mais nous demeurons contre la destruction de grands feuillus du bois des Aulnayes pour un rondpoint coûteux, aménagement routier d’un autre âge favorisant la grande distribution quand il faut aider le commerce local.

Nous sommes pour une piscine et pour le développement du club de natation : mais pas une piscine à 38 millions d’euros, éloignée, en grande partie à Saint-Leu, dont les aménagements pharaoniques n’ont pas fait l’objet de concertation.
Nous sommes pour une ferme maraîchère mais contre l’artificialisation des terres agricoles des Écouardes afin d’y bâtir un immense « éco quartier ». Contre des comités de quartier où les 2/3 des participants sont choisis par la majorité et POUR un tirage au sort s’il y a trop de volontaires.

Nous sommes POUR une gestion responsable des deniers publics alors que nous vivons une crise sans précédent, POUR la transparence et la démocratie.

Thomas COTTINET, Catherine THOREAU,
Franck CHARTIER, Bilinda MEZIANI
et Sébastien DAVIGNON

 

TAVERNY VILLE FRANÇAISE

« Censuré ! »

Florence PORTELLI n’a pas apprécié ma dernière tribune.

Je ne faisais qu’y répondre aux attaques qu’elle avait formulées contre notre Liste lors de la dernière campagne électorale …

Est-ce donc ça la « liberté d’expression » ?

Nous devons déjà être masqués, nous voilà muselés.

Alexandre SIMONNOT
06 62 34 28 19
simonnot.fn@gmail.com