Le patrimoine

Taverny est dotée d'un patrimoine historique, culturel et naturel. Les sentes qui parcourent le coteau entre vignes et forêt de Montmorency, et l'église Notre-Dame en sont les plus beaux exemples.
Les vignes des coteaux de Taverny

L'évolution du terroir

Taverny a une longue histoire, les premiers indices de présence humaine dans la région remontent au paléolithique. On trouve les premières traces d’habitants dans la forêt, au lieu dit le "Camp de César" (oppidum de l’âge du bronze -1800 à -800). L’agglomération gallo-romaine de Taverny est située à dix lieues (22 km) de Lutèce. L’origine antique de son nom serait tabernae (tavernes, échoppes, cabanes...).
A l’automne 1997, une cave gallo-romaine à cinq niches (1er siècle après J-C), a été découverte sur le site du chantier de la A 115 (au sentier des Garennes). Cette cave a été remontée dans son quartier d’origine, près des jardins familiaux (Guynemer-Mermoz).
Un texte de Pépin Le Bref citant la villa Taverny en 754 (consigné au cartulaire de Saint Denis), donne confirmation de l’ancienneté du site Tabernacien.
Dès 1122, deux documents nous renseignent sur le village de Taverny et ses seigneurs. A cette date, Bouchard de Montmorency-Banthelu, décide d’abandonner les droits qu’il exerçait sur l’église de Notre-Dame de Moncelles à Taverny (au profit de l’abbaye Saint Martin de Pontoise).
Le village regroupé autour de son église et de son cimetière n’apparaît véritablement qu’au XIIè/XIIIè siècles. Les limites de la communauté paysanne ou villageoise se confondent longtemps avec celles de la paroisse.
Le terroir de Taverny est le fruit d’une longue évolution, venant peut-être d’un territoire originel regroupant les communes actuelles de Saint Leu La Forêt, Bessancourt, Le Plessis Bouchard, Beauchamp, et la commune d’aujourd’hui.

L'église Notre-Dame

L'eglise Notre-Dame de TavernyL’église Notre-Dame de Taverny été construite à l’instigation du connétable Mathieu II de Montmorency, en 1237. De style gothique, l’édifice a subi des modifications au XVe siècle. Elle fait l’objet encore aujourd’hui d’importants travaux de rénovation. Des personnages notoires ont été inhumés dans cette église dont Mathieu de Montmorency (1360) et Bouchard du Ru proche de la famille.

Les sentes

Les sentes à TavernyDurant le Moyen-Age et jusqu’à 1789 les Tabernaciens étaient des paysans, des laboureurs et des vignerons. De cette époque il nous reste quelques sentes aux noms évocateurs que vous pouvez découvrir et emprunter. Deux circuits permettent de découvrir les sentes de Taverny (4,6 km ou 2,8 km) et les sites remarquables alentours. Vous pouvez vous en procurer un plan à l’Hôtel de Ville.
Sente des Saussaies
Sur une carte de 1835 elle est appelée "ruelle des prisonniers". En 1582, il existait une prison à Montmorency et une prison à Franconville. On envoyait aussi les prisonniers sur l’Ile de Ré et à Cayenne. On peut imaginer que ces prisonniers passaient par le chemin venant de Montmorency par la forêt, pour gagner Conflans-Sainte-Honorine (le port) par la route d’Herblay et être embarqués pour l’Ile de Ré et Cayenne. Il existe en l’Eglise Notre-Dame de Taverny, dans la niche inférieure gauche du retable, une statuette de Notre-Dame des Fers, propice aux prisonniers.
Sente des Tampons
Située entre la rue Gabriel Péri et la Chapelle de l’Ecce Hom
Tampon : gros bouchon de bois, de pierre ou de métal servant à boucher une ouverture. Sorte de bouchon de linge ou de papier, étoffe ou autre matière servant à frotter ou impregner. Autrefois familièrement casquette ronde et plate des soldats ordonnances et par extension le soldat ordonnance lui-même.
Sente des Goberges
La goberge était une perche servant à tenir pressé un ouvrage de menuiserie - planchette de layetier (celui qui fait, qui vend des caisses, des malles) petit ais mis en travers, sur un fond de lit, pour soutenir la paillasse.

La vigne communale

La fête des vendanges à TavernyInaugurée le 20 novembre 1993 sur les coteaux orientés sud-est de la sente des Tartarons, la vigne communale s’étend désormais sur 2 600 m2.Depuis la première récolte effectuée en 1997 le volume et la qualité du vin de Taverny ne cessent de progresser.
Grâce à l’aide, au suivi et aux conseils d’un oenologue, les jardiniers municipaux assurent l’entretien de la vigne selon le calendrier établi.
La vigne communale de Taverny s’est agrandie en 2006 et est désormais composée de 300 pieds de cépage Chardonnay et de 300 pieds de cépage Sauvignon permettant l’élaboration de deux vins blancs secs, ainsi que de 150 pieds de Pinot noir qui ont été plantés pour développer l’élaboration de vin rouge.
La fête des vendanges est associée à la journée du patrimoine organisée chaque année à l'automne. Les tabernaciens sont conviés à participer à la cueillette et au pressurage.

Les armoiries

les armoiries de Taverny Le blason fut présenté à l’agrément de la commission d’héraldique de Seine et Oise par le Maire de la ville le 4 juin 1943. La marque symbolique urbaine de Taverny s’énonce ainsi : "D’or de la Croix de gueules cantonnées de douze alérions d’azur (famille de Montmorency) brisé d’un franc canton d’azur au Sautoir d’argent (famille des Longaulnay, Seigneur de Taverny au XVIIIè siècle), couronné à Trois Tours". La devise latine inscrite, choisie par le Seigneur de Longaulnay : ORTUI PAR ANIMUS signifie : "Aussi courageux que bien né" ou "valeureux".