Recommandation Architecturales et d'Urbanisme

La forte évolution démographique et le développement de la grande couronne parisienne nécessitent d'harmoniser le nouveau bâti et l'histoire urbaine ancienne de Taverny. Ceci se fait à travers les recommandations d'urbanisme et d'architecture
recommandations architecture urbanisme Taverny

architecture

architecture.jpgPercements

  • Analyse : Les percements de façade de Taverny Centre Ville ne différent pas de ceux traditionnels d’Ile-de-France : ils sont verticaux, nettement plus hauts que larges, pas toujours superposés. Les hauteurs d’allèges et de linteaux peuvent varier sur une même façade ; les fenêtres ouvrent à deux battants, à la française, elles sont le plus souvent munies de petits bois, divisant l’ouverture en six volumes, dont les deux du centres sont quelquefois plus grands que ceux du haut et du bas. Les façades sont à très large dominante de pleins par rapport aux vides, les trumeaux sont donc plus larges que les baies. Un percement fréquent et typique de Taverny est le passage sous porche, souvent d’une hauteur d’un niveau et demi, permettant d’accéder aux fonds de parcelles, important, car rompant la continuité de la maçonnerie, sans rompre celle de l’alignement bâti.
  • Objectif : Les percements de façades comptant parmi les éléments les plus marquants du paysage urbain, il paraît très important de sauvegarder une unité dans le caractère de ceux-ci, afin d’éviter de dénaturer l’esprit traditionnel très présent dans le centre ville.
  • Recommandations : Imposer une proportion d’ouverture de 1/2 à 2/3, communément répandue en Ile de France. Déconseiller les trumeaux plus étroits que les baies qu’ils séparent. Les faux petits bois rapportés sur vitre unique ne sont pas recommandés. Admettre les vérandas et autres volumes rapportés uniquement sur façade jardin et cour. Ils ne sont pas recommandés non plus sur les pignons éventuels, peuvent toutefois être admis au cas par cas.

Pignons

  • Analyse : Les pignons traditionnels à Taverny Centre Ville sont le plus souvent cachés pour des raisons de mitoyenneté ; ils sont en effet généralement perpendiculaires à l’alignement, donc rarement visibles. Il leur arrive toutefois de dépasser d’un demi-niveau à un niveau du mitoyen. Ils sont dans ce cas peu ou pas percés ; Leur hauteur est en général de R + 1 + Combles, pouvant par endroits monter à R + 2 + C. Les croupes sont limitées à quelques maisons cossues isolées. Les abouts de pannes, ou queues de vaches ne font pas partie du pignon urbain traditionnel. On peut remarquer une tendance inquiétante à admettre les constructions à pignon sur rue, néfastes à la lecture d’une échelle urbaine traditionnelle, basée sur la continuité du bâti.
  • Objectif : Obtenir une continuité dans le paysage urbain, en enrayant la prolifération des pignons sur rue, et, par cela, éviter les ruptures typologiques et morphologiques, et surtout les erreurs d’échelle (hauteur au faîtage trop importante au regard de l’espace de la rue).
  • Recommandation : Déconseiller les pignons sur rue. Déconseiller les débords de toiture de plus de 5 cm (structurels) sur pignons. Les queues de vaches peuvent toutefois être admises dans les cas où la construction ne s’implante pas sur une limite séparative. En cas de mitoyenneté, les toitures se termineront par des tuiles de rive. Admettre les « sauts de mitoyenneté » inférieurs à un niveau, sous réserve d’une continuité harmonieuse dans l’alignement.

Pentes

  • Analyse : L’aspect général offert par les toitures de Taverny Centre Ville est sans monotonie, très varié dans les types de couverture comme dans les matériaux utilisés, ce qui implique une diversité dans les pentes pouvant varier de 25° à 75° selon les cas. On peut supposer que les pentes les plus anciennes varient entre 38° et 43°, comme souvent en Ile de France. Les faîtages ne sont pas nécessairement alignés, les hauteurs de chéneaux ne sont pas constantes. Les sifflets obtenus par les changements de pentes d’un mitoyen à un autre ne sont pas gênants. Dans certains cas, une couverture anecdotique peut passer pour une fantaisie charmante, sans pour autant perturber l’aspect général. L’unité dans le paysage urbain est obtenue moins par les couvertures que par l’alignement des façades, ainsi que leurs colorations rehaussées de contrastes, par des éléments tels que corniches, encadrements de fenêtres et autres détails en relief. Les seuls éléments perturbant cette unité seraient plutôt les pignons sur rue, qui impliquent des longpans perpendiculaires à celle-ci, bouchant ainsi la perspective du « village-rue » d’origine.
  • Objectif : Confirmer un aspect calme et clair de la rue, tout en laissant cette liberté dans les toitures.
  • Recommandation : Déconseiller les pignons sur rue : La hauteur des constructions et l’orientation des pentes de toiture doivent rester homogènes avec leur environnement immédiat. Les pentes devront être compatibles avec les matériaux utilisés. (Tuiles, ardoises et matériaux autorisés). Eviter l’emploi de matériaux de couverture en revêtement de façade.

Épaisseurs / matériaux

  • Analyse : La qualité dans les bâtiments anciens étant souvent due à une certaine épaisseur de pleins, due, elle, aux moyens de construction de l’époque, il ne faut pas que des techniques nouvelles, appliquées à un dessin traditionnel, présentent des maigreurs (appuis, tableaux, trumeaux...). Il n’est, par contre, pas interdit de rechercher une écriture architecturale actuelle, si celle-ci peut s’intégrer à l’architecture de la ville.
  • Objectif : Sauvegarder une cohérence dans l’aspect de la construction visible à partir de la rue.
  • Recommandation : Recommander des épaisseurs suffisantes dans les points sensibles indiqués ci-dessous : Nez d’appuis de fenêtre Profondeurs de tableaux Trumeaux entre baies Bandeaux de façade Corniches de toiture.
    Déconseiller les percements de pignons trop proches de la rive de la couverture. Déconseiller les menuiseries au nu extérieur de la façade. Déconseiller les faux matériaux et faux reliefs.

Linteaux

  • Analyse : Les linteaux les plus anciens de Taverny Centre Ville ne sont pas apparents, souvent, ils passent dans un encadrement de fenêtre en contraste avec la couleur de l’enduit (voir U1 et U2). Dans certains cas, on observe des plate-bandes appareillées en pierre ou brique, des linteaux moulurés en plâtre, des linteaux métalliques peints dans le ton de la façade ou en opposition.
  • Objectif : Eviter d’introduire des formes étrangères au paysage urbain, déjà suffisamment riche et varié.
  • Recommandation : Déconseiller les linteaux courbes, quand ils ne répondent pas à une nécessité constructive, ainsi que les linteaux de bois rapportés en façade.

Volets

  • Analyse : Les volets sont un des éléments d’architecture les plus délicats, au même titre que les percements. En effet, ils participent à la façade au même titre que les percements, quelquefois plus encore, par leur coloration et leur mobilité. Il apparaît, à Taverny Centre Ville, toutes sortes de systèmes de protection, tels que volets, battants, pleins ou persiennés, persiennes métal ou bois, stores, etc...
  • Objectif : Conserver une cohérence de traitement des volets par unité de façade, à travers le type, la forme, et la coloration. Admettre la variété d’une construction à l’autre.
  • Recommandation : Recommander un même type de volets par unité de façade, à l’exception des rez-de-chaussée, pouvant être traités indépendamment. Déconseiller les volets battants en bois laissé naturel, ainsi que les volets pleins ou plastique.

Percements de toiture

  • Analyse : Le percement de toiture traditionnel en Ile de France est la lucarne droite (jacobine) ou à croupe (capucine) dans le prolongement de la façade. On observe dans Taverny Centre Ville une grande variété de percements de toiture, tels que lucarnes à 2 pans, à croupe, normandes, rampantes, en chien assis, à la Mansart, chassis plats, etc... Les lucarnes peuvent être dans le plan de la façade, comme en retrait de celle-ci. Toutefois, on peut observer l’apparition récente de percements « à cheval » sur toiture et couverture, élément étranger faussant l’échelle, interrompant les gouttières tout en introduisant une profusion de descente d’eaux pluviales.
  • Objectif : Conserver dans la mesure du possible une ligne d’égouts continue. N’admettre les percements « à cheval » que ponctuellement.
  • Recommandation : Recommander les percements « francs » de toiture, lucarnes capucines, jacobines, rampantes, etc, mais pas les hybrides, en veillant à l’échelle des percements par rapport à la toiture, selon le type de lucarne. Déconseiller les percements à cheval à caractère répétitif, ainsi que les lucarnes disproportionnées par rapport à la toiture.

Soubassements

  • Analyse : Le niveau du piéton dans Taverny Centre Ville est en général composé d’un soubassement matérialisé en léger relief sur le reste de la façade, enduit ou pierre appareillée. Le rez de chaussée est toujours en alignement, ni la galerie couverte, ni l’encorbellement ne font partie du paysage urbain traditionnel de Taverny. Ces deux derniers éléments ont tendance à apparaître dans les constructions récentes.
  • Objectif : Assurer la continuité du bâti au niveau de la rue. Essayer ce développement inquiétant, tant que ces exemples restent isolés, et du domaine de la « fantaisie charmante » : éviter sur rue les galeries, les retraits et les porte-à-faux.
  • Recommandation : Recommander un alignement obligatoire au niveau des rez de chaussée sur rue en matérialisant les soubassements. Déconseiller galeries, porte-à-faux et autres encorbellements, ainsi que les escaliers apparents sur rue. Déconseiller l’emploi de matériaux inadaptés à la fonction ou l’usage de soubassement.

Enseignes

  • Analyse : On peut observer dans Taverny Centre Ville une véritable surenchère d’enseignes publicitaires criardes et agressives, due en partie au fait que commerce serait impossible sans publicité dans certains endroits, en partie à leur nécessité pour lancer un commerce nouveau. L’effet obtenu est quasiment contraire à celui escompté, on se retrouve devant une telle marée de signes qu’aucune dominante ne peut plus s’en dégager. Or, il existe aussi des exemples réussis, et plus sensibles, de publicité dans Taverny, qui méritent d’être mis en évidence et montrés en exemple.
  • Objectif : Eviter l’anarchie et l’envahissement du bâti par les enseignes et la publicité.
  • Recommandation : Soumettre à approbation les projets d’enseignes et de publicité auprès des services municipaux. Etablir une réglementation rigoureuse en matière d’implantation, de dimensions et de nature d’enseignes et de publicité.

Soubassements

  • Analyse : Le paysage urbain traditionnel de Taverny Centre Ville est en principe totalement dépourvu de balcons et de loggias, c’est à dire de volumes soit rapportés en saillie sur la façade, soit en creux dans celle-ci. Ces éléments ne peuvent qu’amener des ruptures de continuité urbaine des façades, des alignements et de la volumétrie de la rue. Si on peut en observer un certain nombre sur quelques constructions plus ou moins récentes, on n’en trouve aucun exemple vraiment heureux, autant les portes-fenêtres, ou fenêtres à allège basse et garde-corps métallique ajouré, dans le plan de la façade, trouvent leur justification en s’intégrant, autant les balcons et loggias sous toutes leurs formes obtiennent l’effet exactement contraire.
  • Objectif : Sauvegarder une continuité calme des façades et alignements sur rue.
  • Recommandation : N’admettre les balcons et loggias que côté cour ou jardin des constructions nouvelles, en les déconseillant du côté rue.inadaptés à la fonction ou l’usage de soubassement.

 

Urbanisme

urbanisme.jpgLe cahier des recommandations d'urbanisme de la ville de Taverny est disponible dans l'espace de téléchargement au bas de cette page. Ce document a été établi en 1993et est annexté au PLU sans valeur opposable.

Couleurs

Il est recommandé d'établir un projet de coloration des façades ppour constructions neuves et ravalements en tenant compte de l'environnement immédiat, à soumettre aux autorités compétentes.

Enduits

Pour les réhabilitations et les ravalements de façade, il est recommandé de choisir avec soin une technique adaptée à la nature du bâti et de se rapprocher des conseils en architecture sur la commune (Bâtiments de France, Monuments Historiques, CAUE)
Pour les constructions récentes, les enduits teintés dans la masse devront être choisis et appliqués en tenant compte de l'étude de coloration.

Textures / Structures

Déconseiller les enduits grossiers ou fantaisie et la maçonnerie en opus incertum, en faveur des enduits grattés ou largement talochés. Les enduits structurés peuvent être admis, mais pas les enduits ribbés.
De même les enduits fins ou talochés peuvent être admis, au détriment de ceux passés au rouleau.
En cas de réhabilitation, il est important de conserver les textures et les structes existantes.
Dans le cas de constructions neuves, rechercher la simplicité et le bon sens constructif, en évitant les effets décoratifs surabondants.

Clôtures / Portails

Définir soigneusement les alignements futurs.
Définir une ligne simple et de bon goût de clôtures et de portails, en les soumettant à permis de construire.
Sont conseillées les grilles simples sur murets, à barreaudage metallique vertical.
Sont déconseillées les grilles à lisses horizontales, ainsi que les clôtures en bois.
La réalisation de clôtures doit être soumise à autorisation de travaux, en spécifiant les matériaux et leur coloration.

Mobilier urbain/ Signalisation

Au niveau municipal, définir une ligne de mobilier urbain ainsi que son implantation, et s'y tenir : bancs, bornes, éclairage public, poubelles, affichage public....
Définir une gamme d'enseignes lumineuses, leurs emplacements, taille et couleurs, et contrôler leur mise en place, en les soumettant à autorisation.
Demander aux concessionnaires concernés d'enterrer les réseaux, au fur et à mesure des interventions en centre-ville.

Alignements / Décrochements

Conseiller les ressauts de hauteurs inférieurs à un niveau complet.
Déconseiller les discontinuités supérieures à un niveau
Recommander l'alignement obligatoire, en proscrivant les volumes en creux (loggias, galeries, etc) et en saillie (balcons, encorbellements, redents, etc)

Places

Aménager ces places, en  y implantant un mobilier adapté et sécurisant. Délimiter des zones de stationnement automobile, comme un mal nécessaire, tout en recherchant des alternatives. Envisager dans le futur la création de parkings souterrains en centre ville et mener des actions d'aménagement des places ainsi libérées.

Voies

Dans le cadre des actions de réaménagement du centre ville, l'aménagement de la rue de Paris et de l'avenue de Gare doit être envisagé, en tenant compte de la zone à circulation ralentie (30km/h) entre la place de Vaucelle et l'avenue de la Gare.
Les venelles et ruelles perpendiculaires à la rue de Parie doivent être prises en compte dans le cadre du Plan Vert de la commune. Les voies secondaires doivent conserver leur fonction de desserte des riverains.

Parcs

Il est conseillé d'assurer un entretien régulier, de renouveler les plantations.

Angles

Définir les alignements sur les trottoirs publics aux intersections des voies.

Percées

Déconseiller, dans la nouvelle intervention bâtie, l'occultation des percées visuelles quand elles existent. Favoriser la création de nouvelles percées perpendiculaires à la rue de Paris, tout en conservant l'alignement.

Réhabilitation / Sauvegarde

S'adresser aux Services Techniques de Ville pour plus anmple imformation technique, ainsi qu'à l'Architecte des Bâtiments de France de Pontoise pour compléments artistiques et techniques : il existe par exemple des entreprises spécialisées dans les reprises de façades anciennes, ayant une qualification spéciale "monuments historiques"

Les élus référents

 

Gilles Gassenbach

Adjoint au Maire

délégué à l'Urbanisme, aux Travaux, à la Voirie

Les documents à télécharger

Cahier de recommandations d'urbanisme

Contact

Direction de l'Urbanisme et de l'Aménagement

Hôtel de Ville
2 place Charles de Gaulle
Tél.
Contactez-nous

Lundi de 13h30 à 17h30
Mardi au vendredi de 8h30 à 12h et 13h30 à 17h30
Samedi de 9h à 12h sauf voir ci-dessous
---
Fermé le
6 janvier 2018