Animations

Réfléchir, c’est déranger ses pensées. - Jean Rostand

Animations

Des animations en direction de tous les publics, inscrits ou non, sont proposées toute l’année, afin de mettre en valeur les collections et les services offerts par la médiathèque à son public : expositions, projections vidéo, concerts, spectacles, conférences, débats.

Jeunesse :

  • L'heure du conte
  • Projections de vidéos
  • Les Ateliers Travaux Manuels
  • Les Ateliers Scientifiques
  • Les sessions de Jeux : Wii et jeux de plateaux

Tous publics :

  • Le Club des Lecteurs
  • Les Conférences philo
  • Les Printemps Sonores
  • "Les écrivains se livrent", rencontre avec des auteurs
  • Les Vendredis Ciné
  • Les Cycles Cinéma
  • Les Conférences d'Art Contemporain
  • Les Expositions
  • "Anim'O Collège"

CONFÉRENCE HISTORIQUE

Samedi 9 novembre 2019 à 16h
Commémoration de la chute du mur de Berlin - 30è anniversaire
LE MUR DE BERLIN, UNE LONGUE HISTOIRE (1945 - 1990)

Organisée par le Comité de Jumelage et d'Amitié Franco-Allemand de Taverny et animée par Bernard Guillaume, spécialiste de l'Allemagne.
Le jeudi 9 novembre 1989, peu après 19 heures, un dirigeant inconnu en France de la SED, le parti communiste est-allemand, annonce lors d'une conférence de presse, que la frontière avec la RFA va être accessible aux citoyens de la RDA, et cela sans délai. Le MUR est donc "tombé" ce soir-là. Cela va bouleverser la vie de tous les Allemands, désormais "le peuple le plus heureux du monde" (Helmut Kohl), mais aussi la face de l'Europe et du monde.
Mais l'histoire commence en août 1945 à Potsdam, lorsque les vainqueurs décident de partager l'Allemagne et Berlin en quatre zones d'occupation.
A l'aide de nombreux documents, la conférence tentera de raconter la longue histoire d'un mur qui a disparu du paysage il y a 30 ans, mais qui existe peut-être encore aujourd'hui dans les têtes de beaucoup d'Allemands.

Médiathèque - Entrée libre sur réservation - 01 30 40 55 00
Ouverture des réservations un mois avant l'événement.

Tout le programme de la Médiathèque est dans le Guide Culturel

Conférences Philo

Animées par Claude Obadia, agrégé de philosophie. Il enseigne à l'Université de Cergy-Pontoise, à l'ISC Paris, à l'EFAP et dans le second degré. Ancien rédacteur en chef-adjoint de la revue Le Philosophoire, il a publié de nombreux articles de philosophie. Ancien chroniqueur à Marianne et à La Croix, il intervient régulièrement dans la presse écrite sur des question d'actualités (Le Monde, Le Figaro, Libération)

Samedi 16 novembre 2019 de 11h à 13h
FAUT-IL RESPECTER L'AUTRE EN TANT QU'AUTRE OU L'HOMME EN TANT QU'HOMME ?

Le droit à la différence est aujourd'hui revendiqué au nom du principe démocratique qui voudrait, pense-t-on souvent, que toute différence fasse droit. Or, si j'ai le devoir de respecter autrui, que dois-je au juste respecter ? Ce qui est singulier et fait la différence entre telle et telle personne ou ce qui, au-delà de ces différences, est commun à tous les hommes ? Par-delà cette question éthique, n'est-ce pas, finalement, le problème de savoir ce qu'est une société authentique qui se voit engagé.

Samedi 11 janvier 2020 de 11h à 13h
EST-IL POSSIBLE D'ÊTRE HEUREUX EN TEMPS DE CRISE ?

Au premier abord, il semble difficile, voire impossible, de trouver le bonheur en temps de crise. Celle-ci, en effet, se vit dans le malaise, dans l'inquiétude. Elle semble nous condamner au malheur dont on ne voit guère comment il pourrait faire notre bonheur ! Quand elle est sociale, la crise exigerait alors que l'on se tourne vers ceux qui sont chargés des affaires économiques et politiques. Pourtant, est)il tellement évident que le bonheur dépende réellement des choses que l'on possède ou que l'on ne possède pas ? Est-il certain qu'il soit chose entièrement objective ? N'est-il pas plutôt ce qui dépend de la façon dont on se représente les choses ? Et dans ce cas, que faire pour être heureux ? Pour être heureux ici et maintenant.

Samedi 21 mars 2020 de 11h à 13h
DE QUOI LA BEAUTÉ EST-ELLE LE NOM ?

Il est de bon ton de penser que le beau est quelque chose de subjectif et par suite de nier jusqu'à la possibilité d'en produire une idée objective ? Or, est-il tellement impossible de définir la beauté ? Pour le savoir, une seule solution : décrire l'expérience du beau  pour tâcher démêler ce qui se produit au juste en nous lorsque, saisis par les beautés de la nature ou ravis par les beautés de l'art, nous faisons l'étrange expérience de nous sentir moins seuls.